Une fenêtre vers l’avenir

Jour 1 – Notre première activité de la semaine a eu lieu le mardi 25 juin 2013 à Montréal, à la Coop Le Milieu, un « atelier et café de quartier » fort inspirant situé au Centre-Sud, qui partage l’esprit d’ouverture et de collaboration des Fab Labs. C’est donc sous un mélange de soleil estival montréalais et de pluie tropicale digne des forêts du Sud, que nous voilà repartis pour une deuxième semaine de résidence !

Discussion à Imaginons nos Fab Labs

Suite à la première semaine, dont l’intention était d’explorer les possibles et de rêver nos Fab Labs, cette semaine vise à prototyper ces possibilités et à fabriquer nos Fab Labs. Nous cherchons à valider les idées et hypothèses qui ont été soulevées par les participants jusqu’à maintenant. C’est donc avec une quinzaine de participants que nous avons discutés de la façon dont les Fab Labs pourraient redéfinir la créativité, l’employabilité, la pédagogie et la citoyenneté. Les échanges ont été très riches et nous allons devoir les traiter minutieusement pour en retirer un maximum d’apprentissages. Voici les points clés que nous aimerions partager pour le moment.

Discussion à Imaginons nos Fab Labs

Créativité – Comment les Fab Labs peuvent-ils redéfinir la créativité ?

2013-06-26 recolte-creativite

L’humain est un être plein de créativité. Spontanément, nos esprits sont en perpétuelle ébullition et le potentiel de création est quasiment infini. Pourtant, certains nous rappelaient, il y a un grand nombre d’idées qui sont mises de côté et qui n’aboutissement pas à du concret pour différentes raisons. Dans certains cas, il s’agit d’un impératif financier (pas de marché pour un produit), dans d’autres cas c’est un manque de confiance en soi (jugement négatif de nos propres idées), dans d’autres encore c’est le manque d’accès à des ressources matérielles et aux connaissances nécessaires (coût, espace, proximité, etc.). Le modèle des Fab Labs, rend accessible au plus grand nombre la machinerie, les connaissances et le soutien nécessaire pour que n’importe qui puisse fabriquer – presque – n’importe quoi. Ainsi, chaque individu est libre de laisser libre cours à sa créativité. De plus, en partageant ses réalisations, il permet à tous ceux qui le souhaitent de s’en inspirer et de faire à leur tour leur propre modèle, multipliant ainsi les possibilités de création.

Citoyenneté – Comment les Fab Labs peuvent-ils redéfinir la citoyenneté ?

citoyennete

L’accès et le partage de la connaissance et des équipements ont un véritable potentiel d’empowerment et rendent la participation à « la chose publique » plus facile. En effet, face aux besoins réels de notre société, cette accessibilité facilite la fabrication d’objets et de procédés susceptibles d’avoir un impact positif et d’améliorer notre qualité de vie. Le libre partage de ce qui a été réalisé permet à d’autres de s’en inspirer pour le reproduire ou pour l’améliorer, donnant lieu à une véritable chaîne de collaboration et le tout, dans un esprit de contribuer au bien commun. Comme disait hier un participant, « dans le monde du libre, on fait les choses pour les autres ». De plus, la rencontre des savoirs traditionnels avec les nouveaux procédés et découvertes permet de lier le passé et le futur, non seulement au niveau des relations intergénérationnelles, mais aussi au niveau des valeurs, des histoires, jusqu’au sens même d’un peuple.

Employabilité – Comment les Fab Labs peuvent-ils redéfinir l’employabilité ?

Les liens qui se créent entre les personnes provenant de milieux de vie très variés sont source d’une grande richesse, notamment pour des personnes qui se trouvent en situation de transition socioprofessionnelle. Que ce soit des jeunes ou des moins jeunes, être exposés à des réalités différentes de celles qui nous sont propres, permet d’ouvrir les esprits et les possibles. De plus, un milieu créatif axé sur le partage et l’entraide permettrait à certains de se faire une place dans la société (nouveaux arrivants, personnes seules, en transition) et de rester en mouvement. Dans le même esprit, nous avons parlé de « ressourcement » pour certains professionnels qui utilisent les Fab Labs de façon régulière afin d’être nourris par la « créativité populaire » qui y règne.

Éducation – Comment les Fab Labs peuvent-ils redéfinir l’éducation ?

En ce qui concerne l’éducation, l’essentiel de notre échange a tourné autour de la question du « droit à l’erreur » et du rôle de l’enseignant. En effet, le modèle de l’apprentissage par l’action prône la valorisation de l’erreur et de l’exploration sans objectif prédéterminé. Dans un tel contexte, l’élève est le maître de son propre parcours d’apprentissage. L’enseignant est aussi un apprenant et il est là pour le guider et l’accompagner en jouant un rôle qui s’approche de celui du coach. Les Fab Labs seraient donc des lieux d’apprentissage autant pour les élèves que pour les enseignants et pourraient permettre à ces derniers de se familiariser avec une autre façon de vivre l’apprentissage.

Par ailleurs, il a aussi été question de tracer un parallèle fort intéressant entre les musiciens qui ont des auditoriums, les sportifs qui ont des stades alors que les personnes qui aiment les sciences et les technologies n’ont qu’un temps restreint en laboratoire. En effet, quels sont les espaces dédiés à l’apprentissage et au perfectionnement de ces domaines pour ceux qui s’y intéressent et souhaitent s’y adonner?

Discussion

Une fenêtre vers l’avenir

Bien que nous ayons abordé les quatre thèmes mentionnés plus haut de façon distincte, nous nous sommes rapidement rendu compte qu’ils sont tous intimement liés. Nous nous sommes aussi dit, que dans un Fab Lab on serait capable de retrouver la complémentarité entre les différentes disciplines pour former un tout cohérent. En effet, les Fab Labs redéfinissent non seulement la créativité, l’employabilité, l’éducation ou la citoyenneté. Les Fab Labs, de par leur essence ouverte, collaborative et axée sur l’apprentissage par l’expérience et la valorisation de l’erreur, ont le potentiel de redéfinir une grande partie – pour ne pas dire l’ensemble – des normes et conventions socioéconomiques actuelles. Du moins, c’est la conclusion à laquelle nous sommes arrivés hier soir, à Montréal. Dans un monde dit « en crise », n’est-ce pas une véritable fenêtre vers l’avenir ?

Venez donc partager avec nous et poursuivre la conversation, le 26 juin à Longueil, le 27 juin à Laval et le 28 juin pour la clôture de cette deuxième semaine à Montréal. Voir la programmation.

Exprimez-vous!

Vous êtes intéressé par le projet Imaginons nos Fab Labs, mais vous ne pouvez effectuer le déplacement? Nous souhaitons vous entendre! Vous êtes invité à participer au vox populi vidéo de Imaginons nos Fab Labs!

Nous vous invitons aussi à visionner les photos de Paul sur son Flickr!

Un gigantesque merci à la Coop Le Milieu pour l'accueil, les bouchées au chocolat et le thé glacé qui tombait à point!
Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans Événements
Un commentaire pour “Une fenêtre vers l’avenir
2 Pings/Trackbacks pour "Une fenêtre vers l’avenir"
  1. […] Les Fab Labs redéfinissent non seulement la créativité, l’employabilité, l’éducation ou la citoyenneté. Les Fab Labs, de par leur essence ouverte, collaborative, axé sur l’apprentissage par l’expérience et la valorisation de l’erreur ont le potentiel de redéfinir une grande partie – pour ne pas dire l’ensemble – des normes et conventions socio-économiques actuelles. Du moins, c’est la conclusion à laquelle nous sommes arrivés hier soir, à Montréal.  […]

Laisser un commentaire

Vidéos
#NosFabLabs
En images…