Longueuil, Laval et Montréal rêvent ensemble!

Imaginons nos Fab Labs à Longueuil

Le 28 mai 2013, l’équipe d’Imaginons nos Fab Labs était à la Bibliothèque Georges-Dor de Longueuil pour explorer et rêver les Fab Labs avec les Longueuillois. 

Chaudement accueillis par le personnel de la bibliothèque, l’aide précieuse de deux techniciens nous a permis d’installer les ateliers et d’aménager l’espace de manière esthétique et propice à la créativité. Suite à l’expérience de la première journée de résidence, nous avons réalisé que fabriquer permet de rêver. Ainsi, pour cette deuxième journée de résidence, nous avons modifié l’activité en créant un parcours où les participants entraient d’abord par l’espace de fabrication pour ensuite joindre la zone des histoires de Fab Labs et ensuite l’espace de discussions en savourant un délicieux cupcake.

À notre grande surprise, ce n’était pas seulement des gens de Longueuil qui ont répondu à l’appel, mais aussi des citoyens de Laval et de Montréal qui se sont rendus à Longueuil. Une grande diversité de participants était au rendez-vous, à la fois des usagers de la bibliothèque, des artistes et des représentants d’institutions et d’organisations comme le Forum Jeunesse de Longueuil, partenaire de la résidence. La construction du Fab Café qui a débuté à l’Insectarium avec la fabrication d’une chaise s’est poursuivie avec la création de jolies lampes et d’un bateau pirate (élément de décor d’un Fab Café, pourquoi pas?)!

2013_05_28_fabLab-residence_longueuil2013-05-28_fablab_residence_longueuil

Qu’est-ce qu’un Fab Lab changerait dans votre vie?

Des éléments reviennent dans les conversations des premiers jours. Un atelier Fab Lab répond au besoin de se réaliser pour être et se sentir vivant. C’est l’endroit pour créer, tisser des liens, apprendre par soi-même et avec l’autre. Ces laboratoires représentent pour certains un moyen de découvrir, de se faire plaisir, d’être inspiré et de grandir à travers la rencontre avec l’autre. L’intérêt d’avoir un espace citoyen ouvert à tous, comme les Fab Labs, est la diversité. Et, cette diversité des milieux, des âges et des pratiques permet de décloisonner les milieux et de s’ouvrir à d’autres réseaux. 

D’autres expriment le potentiel de formation infinie, l’ouverture et le développement des intérêts. D’ailleurs, un participant constatait qu’il y avait beaucoup de femmes autour de la table, contrairement à la plupart des ateliers techniques où c’est souvent une majorité d’hommes. « Pourquoi », demandait-il? Quelques femmes répondaient n’avoir pas eu accès aux outils et à la possibilité d’apprendre à les utiliser et qu’elles aimeraient fabriquer et être autonomes pour construire ou réparer toutes sortes d’objets.

Les discussions révélaient d’autre part, le besoin d’avoir accès à des connaissances et des outils pour embellir notre environnement et redonner de la valeur à l’esthétique. Une préoccupation qui s’avère vraisemblablement aussi trouver écho dans plusieurs Fab Labs sur la planète à en constater bon nombre de projets touchant l’agriculture urbaine, les arts et l’embellissement des espaces publics.

2013_05_28_fabLab_residence_longueuil

On a vécu ce que l’on voulait vivre

Certes, être dans une bibliothèque n’était pas un choix anodin. Porte d’accès à la connaissance, infrastructure collective et tiers lieu que sont les bibliothèques ; nous avons demandé aux participants s’ils verraient un Fab Lab dans leur bibliothèque. Oui, ont-ils répondu unanimement, mais pas déconnecté du reste des activités et de l’infrastructure existante. Certains ajouteraient même l’idée d’avoir un « Fab Café » afin de rassembler les gens autour de la nourriture et d’avoir une vitrine (pignon sur rue) pour favoriser la collaboration. L’idée d’avoir un réseau de Fab Labs accessibles avec une carte de membre, comme un réseau de bibliothèque, a aussi émergé. Ce serait un moyen de stimuler la circulation entre les divers lieux et de profiter pleinement de la diversité des ressources et des savoirs citoyens.

Vivre l’ouverture à l’autre, élargir notre réseau et décloisonner les milieux, c’est ce que nous avons vécu ensemble entre Lavallois, Longueuillois et Montréalais dans cet espace aménagé en « Fab Lab », le temps d’une soirée !

2013_05_28_residence_fabrication-numerique

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans Compte-rendu des événements
Un commentaire pour “Longueuil, Laval et Montréal rêvent ensemble!
1 Pings/Trackbacks pour "Longueuil, Laval et Montréal rêvent ensemble!"
  1. […] Le 28 mai 2013, l'équipe d'Imaginons nos Fab Labs était à la Bibliothèque Georges-Dor de Longueuil pour explorer et rêver les Fab Labs avec les Longueuillois. Chaudement accueillis par le personnel de la bibliothèque, …  […]

Laisser un commentaire

Vidéos
#NosFabLabs
En images…