Le bilan des résidents

Bilan1

Processus_Residence_semaine1_1

Presque un an après avoir démarré le processus d’Imaginons nos Fab Labs, le temps est venu de faire un bilan général de l’expérience et de partager avec la communauté globale les fruits de notre démarche. Avant de rentrer dans les détails, nous considérons nécessaire de dire quelques mots sur la nature innovante et radicalement différente de l’approche de « résidence ».

2013-02-12_EspacesInterconnectables petit

 

En effet, nous avons à la fois vécu en nous-mêmes et témoigné chez les autres de la façon dont un processus d’innovation ouverte centré sur l’humain a transformé nos pratiques et les pratiques de nos collaborateurs tout au long de la résidence. Nos démarches ont ainsi été plus simples, fluides et même amusantes. Ceci est précieux en soi, surtout pour les personnes qui ont été touchées par la résidence et qui ont bénéficié, le temps d’une ou plusieurs activités, d’une expérience participative et collaborative à l’image des Fab Labs.

NosFabs_Longueuil

 

Nous sommes très reconnaissants de la participation de toutes les personnes qui ont été impliquées de près ou de loin dans le projet et nous nous réjouissons déjà en constatant les retombées sur le terrain. Continuons !

La résidence est donc, comme nous venons de voir, un remarquable processus humain. C’est aussi l’exploration rigoureuse d’une question puissante, qui a été depuis le début de nos démarches, notre plus précieux outil de navigation. La voici :

Pourquoi les Fab Labs peuvent contribuer à la vitalité de nos milieux de vie et quels sont les terreaux fertiles pour les cultiver ensemble?

Processus de co-design

Pendant les mois de la résidence, chaque action que nous avons posée, se rattachait d’une manière ou d’une autre à cette question et nous aidait à mieux comprendre la valeur des Fab Labs pour la vitalité de nos milieux, ainsi qu’à identifier les structures qui étaient susceptibles de contribuer à leur essor. Pour ce faire, nous avons :

  • réalisé des entrevues auprès de milieux variés (de l’industrie de l’aérospatiale, au café culturel du quartier, en passant par des entrepreneurs sociaux),
  • conçu trois semaines de programmation avec des activités ouvertes à tous à Laval, Montréal et Longueuil,
  • identifié certains milieux comme étant « fertiles » et les avons conviés à des rencontres ciblées pour parler de leurs enjeux spécifiques, bien souvent en présence virtuelle d’un Fab Lab ailleurs dans le monde,
  • prototypé le Fab Lab Mobile, le Fab Lab pignon-sur-rue et le Fab Lab éphémère,
  • documenté le tout, à travers ce blogue et les vidéos réalisées par l’équipe de Communautique,
  • tenu des événements spéciaux (de clôture) pour marquer la fin de chacune des trois semaines de résidence, ainsi que la fin du processus complet et ainsi contribuer à la diffusion de nos apprentissages,
  • contribué à connecter, activer, soutenir et révéler une communauté de pionniers riche et dynamique qui est déterminée à faire que la technologie, la créativité et la capacité à innover ensemble soient accessibles au plus grand nombre, pour le bien de nous tous.

2013-07-16 VitrineFabLab-ephemereÀ travers tout cela, nous avons probablement appris encore plus de choses que nous le pensions au début de l’aventure. Afin de partager nos apprentissages avec la communauté globale, nous avons distingué les trois parties suivantes : les terreaux fertiles, le cultiver ensemble et les retombées socio-économiques sur la vitalité de nos milieux. Vous trouverez à continuation, ces trois parties, accompagnées de documents en PDF téléchargeables.  Nous espérons qu’ils vous soient utiles et qu’ils contribuent à améliorer notre qualité de vie.

Les terreaux fertiles

Nos Fab Labs - Terreaux fertilesTout au long de la résidence, nous sommes allés à la rencontre de milieux variés afin d’explorer les synergies entre leur univers et l’univers des Fab Labs. Des artistes, aux bricoleurs, en passant par le milieu de la santé, l’éducation et des bibliothèques, pour en nommer quelques-uns, chaque échange nous a appris davantage sur les défis et les opportunités existants. Nous avons aussi identifié certaines caractéristiques de base qui font d’un milieu un terreau fertile pour cultiver les Fab Labs.

Explorez les caractéristiques à l’aide de cette présentation Prezzi et de cette grille d’exploration des terreaux fertiles.

Cultiver les Fab Labs ensemble

Cette résidence a été un exercice métropolitain, ce qui nous a amenés à travailler conjointement avec les acteurs de Laval, Montréal et Longueuil. Nous avons donc exploré les paramètres qui rendraient possible une collaboration entre les trois villes. Ce faisant, nous avons appris encore plus sur les dynamiques territoriales associées aux Fab Labs, et ce, pour un Fab Lab de quartier, un Fab Lab mobile et la tenue d’événements d’envergure dans un éventuel réseau des Fab Labs.

Consultez le document intégral sur cultiver ensemble nos Fab Labs

Retombées socio-économiques sur la vitalité de nos milieux

Image - Synthèse des retombées socio-économiques

Un aspect clé de notre exploration, visait à valider l’impact socio-économique des Fab Labs sur les milieux de vie dans lesquels ils s’implantent. Les échanges riches qui ont eu lieu pendant la résidence, nous ont permis de voir que les retombés sont multiples et porteuses. De plus, en raison des capacités qu’ils développement auprès des individus et des communautés, nous avons vu comment les Fab Labs contribuent à la vitalité socio-économique et aussi à la résilience de nos milieux de vie.

Consultez le document intégral sur les retombées socio-économiques ainsi qu’un tableau synthèse sur la résilience de nos milieux de vie ou comment renverser les tendances de dévitalisation.

Bilan1

Et maintenant…

Maintenant c’est à nous, incluant vous, de poursuivre l’exploration à travers des projets à réaliser, à soutenir, à découvrir. Le monde des Fab Labs est un monde d’opportunités qui offre un vaste potentiel de transformation sociale. De nos jours, force est de constater que les problématiques auxquelles nos sociétés font face sont très complexes et qu’il n’y a pas une seule personne qui possède toutes les réponses. Le pari que nous faisons, avec d’autres milliers de personnes, c’est qu’en apprenant à travailler ensemble, en partageant nos connaissances et en nous aidant mutuellement à réaliser ce qui nous est cher à travers l’accès aux outils nécessaires, nous trouverons des solutions par milliers. Serez-vous de la partie?

Merci d’avoir dit oui !

Marc-Olivier Ducharme, Hélène Brown, Hélène Mathieu et Juan Carlos Londono
Résidents Imaginons nos Fab Labs

résidents

Nous vous laissons maintenant sur cette vidéo de l’événement de clôture, réalisée par l’équipe de Communautique le 24 mars 2014 au Carrefour d’innovation INGO à Montréal. Merci à tous pour votre participation et vos témoignages lors de cette soirée inoubliable!

Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Compte-rendu des événements, Événements, Vox-populi vidéo

Invitation – Clôture Imaginons nos Fab Labs

banniere_infl_cloture.1

banniere_infl_cloture.1

Après avoir rêvé et prototypé les Fab Labs, le moment est venu pour les résidentes et les résidents de vous partager leur récolte sur comment ces ateliers de fabrication numérique peuvent contribuer à la vitalité de nos milieux de vie, ainsi que les contextes les plus fertiles à leur implantation.

Hélène Mathieu, Juan Carlos Londono, Marc-Olivier Ducharme et Hélène Brown sont heureux de vous convier à la soirée de clôture de ce processus interrégional de codesign citoyen.

Au programme

  • Expérimentez différents outils propres à la fabrication numérique: imprimantes 3D, circuits Arduino, Raspberry Pi, etc.;
  • Contribuez au mouvement des Fab Labs en proposant vos propres idées et prototypes d’ateliers;
  • Rencontrez des acteurs et des artisans du milieu de la fabrication numérique;
  • Découvrez des ateliers de fabrication qui ont résulté du processus.

Horaire

Événement gratuit!

Quand : Lundi, 24 mars 2014
Lieu : Carrefour d’innovation INGO – 355, rue Peel, Montréal
Comment s’y rendre : métro Bonaventure
Heure : 17 h à 19 h

Pour qui?

Cette soirée de clôture s’adresse à tous ceux qui ont suivi de près ou de loin le processus Imaginons nos Fab Labs et plus largement à tous les curieux, les passionnés, les étudiants, les retraités, les acteurs du développement économique et communautaire, les entrepreneurs et les créatifs ainsi que les organisations de tous les secteurs intéressés par la fabrication numérique, les espaces collaboratifs citoyens et la vitalité de nos collectivités.

Veuillez confirmer votre présence avant 17h le mercredi 19 mars 2014, au info (a) imaginonsnosfablabs.org

 

Tagués avec :
Publié dans Événements, Programmation

L’exploration se poursuit

2013-07-19 Conversation Centresartistes

Les quatre agents d’exploration que nous sommes (les résidents), poursuivons actuellement nos travaux avec l’analyse, la synthèse et la rédaction des pistes de réflexions, d’apprentissages et d’actions explorés avec les citoyens et les organisations durant les trois semaines d’immersion. Vous serez prochainement convié à un événement grand public pour partager les résultats de cette démarche.

En attendant, nous vous invitons à visionner les dernières vidéos retraçant quelques moments précieux de la 2e semaine, la synthèse de la 3e semaine, l’atelier sur les « Fab Labs et le partage du savoir » animé par l’équipe d’Espace temps, ainsi que l’atelier sur « En quoi les Fab Labs renouvellent l’écosystème économique? » animé par Ianik Marcil et Yves Otis.

À la coop Le Milieu dans le quartier Centre-Sud

Imaginons nos Fab Labs atterrit à la coop Le Milieu dans le quartier Centre-Sud de Montréal pour débuter sa deuxième semaine de résidence.

Nos Fab Labs en bibliothèque

À proximité de notre Fab Lab mobile stationné devant la bibliothèque Raymond-Lévesque à Longueuil,  Marie D.Martel, conseillère en documentation, et Gaëlle Bergougnoux, étudiante à la maitrise en science de l’information, démystifient ensemble la présence des Fab Labs dans les bibliothèques.

Synthèse de la semaine 3

Atelier : Fab Labs et partage du savoir

L’atelier «Fab Labs et partage du savoir» a été présenté par Espace temps et animé par Maryline Veilleux et Vincent Chapdelaine.

Atelier : En quoi les Fab Labs renouvellent l’écosystème économique?

Quelles sont les interfaces que devraient développer les Fab Labs? Que nous enseigne l’histoire des grappes d’innovation? Une conversation et des échanges sur une économie en transition, animé par Ianik Marcil et Yves Otis. Nous vous invitons également à consulter notre compte rendu de la rencontre dans l’article : L’économie à visage humain et le faire ensemble.

Vox-populi vidéo à Montréal, Longueuil et Laval

Voyez ou re-voyez les vox populaires participatifs réalisés lors de la 2e semaine de résidence sur les 3 questions suivantes : Que veut dire FABRIQUER pour vous?, Que signifie le « Do it yourself » ou le « fais-le toi-même » pour vous?, Qu’est-ce que la créativité pour vous? Le matériel récolté vous est présenté intégralement, selon les trois villes des récoltes (Montréal, Longueuil, Laval). Vous êtes invités à nous faire parvenir vos réponses et même vos remixs qui utiliseront ces réponses. Bonne écoute!

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans Événements, Non classé, Vox-populi vidéo

L’économie à visage humain et le faire ensemble

murale Paul Messer

L’économie à visage humain?

murale Paul Messer

Jour 4 – À l’initiative des copromoteurs, animé par Yves Otis, co-directeur de percolab, et Ianick Marcil, économiste indépendant, un atelier intitulé «En quoi les Fab Labs renouvellent l’écosystème économique?» a attiré une foule d’une quarantaine de personnes. Preuve que l’économie passionne?

Ianick Marcil a décrit l’histoire des grappes industrielles, ces regroupements d’acteurs économiques par secteur d’activité qui visent à accroitre la vitalité économique du secteur, favoriser la collaboration et contribuer à une meilleure communication interne et externe. Tissant des parallèles entre l’histoire des grappes industrielles et la situation actuelle des Fab Labs, nous avons réfléchi collectivement aux interfaces possibles (c’est à dire les multiples façons de créer des liens) entre les Fab Labs et le politique, le marché, la recherche et la communauté.

* Pour ceux qui étaient parmi nous, nous vous invitons d’ailleurs à commenter au bas de cet article avec vos réflexions suite à cette conversation.

Atelier de cocréation avec La Fabrique, un futur Fab Lab à Sherbrooke

2013-07-19 10.40.05

Julien Lamarche est venu de Sherbrooke nous présenter son projet de Makerspace nommé «La Fabrique». Implanté – pour l’instant – dans un garage, les membres de La Fabrique ont déjà rassemblé une communauté et identifié les acteurs locaux clés qui pourraient les aider à continuer à aller de l’avant. Ce sont des artistes, des bricoleurs et surtout des citoyens engagés et passionnés par le «faire soi-même, avec et pour les autres» qui commencent à fréquenter le local et à mettre en place un système de prêt d’outils. En effet, ce sont les utilisateurs qui mettent en commun les ressources pour mieux équiper La Fabrique. Cette façon de faire est assez répandue dans les Fab Labs et autres espaces collectifs de fabrication, notamment dans la phase initiale du projet. Lors de la séance d’amélioration du projet, Julien a demandé aux participants de l’aider à déterminer quelles étaient les opportunités et les menaces que pourrait rencontrer sont projet. L’échange fût riche et Julien est reparti à Sherbrooke nourri par un bon nombre de propositions qui touchaient à l’importance de s’adapter aux besoins locaux, la gestion de l’organisation et même une stratégie pour proposer différentes formules en fonction des saisons.

Atelier : L’art de la torréfaction du café

Machine a Cafe

Alexandre Enkerli est venu nous parler de la torréfaction de café à la maison. Tout un art à s’approprier ! Il nous a transmis sa passion et nous a partagé son apprentissage en ce qui concerne la provenance du café, la récolte à la main de chacun des grains et bien sûr, la dégustation du breuvage. De nos jours, où l’instantané est omniprésent, «c’est un peu comme réapprendre à apprécier le travail du fermier qui fait pousser nos carottes». Encore une fois, il semblerait que le «faire soi-même, avec et pour les autres» est avant tout un plaisir et une source de satisfaction. Plaisir et satisfaction que l’on redécouvre peu à peu, après avoir fait un assez long séjour dans la société du «tout cuit dans le bec». Alexandre nous racontait aussi qu’un brevet sur les machines à torréfier le café avait été pendant des décennies un frein au développement de nouvelles techniques. Pourtant, au début du siècle, il était encore commun de torréfier le café dans nos foyers. Il nous a donc montré une technique simple avec une machine à pop-corn. La torréfaction sublime envoutait par son arôme délicieux !

Atelier : Coupage du verre

Inspirés par les odeurs du café, ils étaient quatre à participer à un atelier ad hoc sur la coupe des bouteilles de verre et le perçage du verre. Marc-Olivier a partagé une technique simple utilisant l’outil coupe verre de Mr Ephrem qui permet de travailler en sécurité, tout en lâchant son fou artistique !

Atelier bouteille

Le début de la fin

La fin de la résidence approche et c’est avec un goût doux-amer que l’on a éteint les lumières du local ce soir. Demain, dernière journée qui s’annonce déjà très riche : conversation avec le milieu culturel, notamment avec les Centre d’artistes et avec le milieu de la santé ; séance d’amélioration de projet avec la Coop le Milieu et soirée de clôture festive en présence de Louis Moubarak de l’émission radio Francophonie Express qui diffusera en direct de l’Espace Fab Lab.

Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Compte-rendu des événements

Collaboration et multidisciplinarité

Atelier partage du savoir

Mercredi 17 juillet – Notre porte ouverte sur la rue, le passant arrêtait par curiosité alors que d’autres, répondant à l’invitation, assistaient à l’un des ateliers de la journée. C’est ainsi que pendant le retour sur la journée d’hier de l’équipe, Moana Lebel s’est joint à nous pour une discussion passionnante sur le biomimétisme qui s’étira sur plusieurs heures. Imiter le vivant pour mieux construire ce qui nous entoure : un défi inspirant pour les Fab Labs. Si nous aspirons a rendre les objets intelligents, ils doivent prendre en compte, dans leur design, leur cycle de vie, le respect de la nature en s’inspirant de celle-ci et la satisfaction de l’utilisateur. Une approche qui n’est pas novatrice en elle même puisque nos ancêtres y arrivaient naturellement, mais une révolution pour le design d’une société post-industrielle.

Réseauter ensemble

reseau libre

Geneviève et Richard, de RéseauLibre sont venu dans notre local de la rue St-Hubert pour nous discuter WIFI libre : des réseaux distribués citoyens. Contrairement aux réseaux hiérarchiques, les réseaux WIFI libres se fondent sur le maillage de points d’accès autonomes et distribués sur le territoire de la ville. C’est d’ailleurs pour ça que RéseauLibre invite les citoyens à installer sur leurs toits et balcons des antennes qui répliqueront le signal de ce réseau citoyen. Attention, il n’est pas ici question de donner accès à l’Internet, c’est un réseau parallèle ou les services sont déterminés par les usagers et où les infrastructures nous appartiennent, donc pas d’abonnement. Car, sans tomber dans d’obscures théories, nous pouvons imaginer une coupure de service Internet majeur suite à un désastre naturel (pensons à l’ouragan Katrina en Nouvelle-Orléan). Ce réseau libre nous permettrait de continuer à communiquer ensemble, un peu comme la Radio Amateure (HAM) le permet depuis des décennies. C’est donc avec un investissement minimal et un peu d’huile de coude qu’il est possible de diffuser le réseau et d’y participer. D’ailleurs certaines villes telles que Vienne, Barcelone et Athènes sont des exemples à ce titre avec des milliers de points d’accès répartis à travers la ville.

Ateliers de fabrication

photos-ateliers

Parlant d’antennes, Nicolas est revenu nous voir pour contribuer à un mur vidéo piloté par Raspberry Pi et pour donner un atelier sur la fabrication d’antennes de Télé numérique DIY ( ou les traditionnelles oreilles de lapin). En quelques étapes, les participants avaient une image claire et une excellente réception, et ce gratuitement!

circuit

Charles était aussi au rendez-vous, plongé dans son circuit. Raphaël et lui ont désigné un circuit imprimé l’ont concrétisé physiquement grâce à une simple technique de gravure par abrasion chimique. Le circuit n’a plus qu’à être percé, puis il pourra y souder chacune des composantes électroniques.

Le savoir

Atelier partage du savoir

Vers 18h00, l’atelier présenté par Espaces Temps et animé par Maryline Veilleux et Vincent Chapdelaine, intitulé «Fab Labs et partage du savoir» a rassemblé une foule dont de très nombreux professionnels de l’information, plusieurs récemment diplômés. Ainsi nous avons pu observer un certain clivage générationnel dans la perception de la place des Fab labs en bibliothèque, bien que la conversation portait plutôt sur la place des professionnels de l’information au sein des Fab Labs et comment ceux-ci pourraient faciliter la documentation, une des pièces maitresses de la charte de Fab Labs. On pourrait résumer leur rôle à accompagner dans les pratiques de la documentation et transmettre une culture de la documentation. Si plusieurs y voyaient une opportunité, certains ont aussi souligné la difficulté à documenter le vivant, l’action. Mais cette difficulté s’avère aussi être un appel à la collaboration avec les ethnographes et anthropologues qui ont une expérience dans ce domaine. Nos professionnels de l’information ont aussi souligné l’importance de rester dans la simplicité lorsque venait le temps de documenter au sein d’un Fab Lab. Enfin, il serait très pertinent d’organiser un groupe de travail sur la documentation en Fab Lab avec la collaboration de nos facilitateurs d’Espace Temps, car il est essentiel de mettre en valeur la richesse du savoir transmis dans les Fab Labs en s’inspirant peut-être des sociétés ayant une forte tradition orale.

partage du savoir

Tagués avec : , , , , , , , , , , ,
Publié dans Compte-rendu des événements

Franchir les barrières

ouverture

Cultiver nos Fab Labs en bibliothèque: le modèle de Fayetteville

Fab Lab biblio

Hier, nous avons eu une conversation très riche avec des gens impliqués dans le milieu des bibliothèques et avons eu la chance d’accueillir via Skype la Bibliothèque Libre de Fayetteville (Fayetteville Free Library) dans l’état de New York.

Ce qui nous a impressionnés le plus dans le modèle de Fayetteville, c’est la simplicité de la mise en place du Fab Lab au coeur même de la bibliothèque. Ils ont commencé petit dans un espace restreint en installant deux imprimantes 3D et en invitant les citoyens à venir les utiliser. Les citoyens curieux ont répondu à l’appel et petit à petit le Fab Lab s’est doté de nouveaux équipements et machines. L’espace est devenu un lieu de création et d’implication citoyenne à différents projets collectifs. La popularité des activités a fait en sorte qu’en septembre prochain, un espace adjacent à la bibliothèque sera transformé en Fab Lab.

« On s’est vite rendu compte dans l’élaboration du Fab Lab que sa mission était très similaire dans son essence avec celle des bibliothèques : proposer un lieu accessible, gratuit et ouvert à la communauté afin de favoriser la transmission d’informations et des opportunités d’apprentissage », affirme Leah Kraus de la bibliothèque. « Actuellement, notre rôle est de créer des connexions entre les gens qui ont des connaissances et les gens qui veulent apprendre ».

Le modèle de Fayetteville repose sur l’implication de la communauté, la possibilité pour les citoyens de s’impliquer bénévolement dans le Fab Lab et la générosité de certains donateurs. Comme dit le diction, ils ont été assez courageux pour demander de l’aide!

Contourner les barrières

Leur expérience fort stimulante nous a entre autres permis de réfléchir aux modèles et structures organisationnelles de nos bibliothèques et de tenter de voir comment ces établissements pourraient faire le pas vers la simplicité et l’ouverture a l’implication des citoyens. De nos échanges, la question qui nous a interpellés est : comment nos institutions publiques et parapubliques pourraient-elles s’ouvrir à des partenariats avec les Fab Labs afin d’alléger certaines de leurs contraintes structurelles ?

Plusieurs bibliothèques de la ville se dotent de nouveaux espaces, agrandissent et cherchent à redéfinir leur approche. De par nos échanges, il nous semble que ces nouveaux espaces sont particulièrement propices à l’implantation d’une forme nouvelle de partage des connaissances.

Un lab ou un space ?

Futur Fab Lab

En début de soirée, nous avons participé à un atelier d’idéation afin de faire avancer un projet de « Maker space » porté par Lamber Le, un ancien étudiant en ingénierie à Concordia. Après avoir monté un «maker space» à Concordia, il souhaite en ouvrir un autre hors des murs de l’institution afin de le rendre accessible au plus grand nombre (l’incluant lui-même, car maintenant qu’il a gradué, il n’a plus le droit de fréquenter le local!). Une dizaine de personnes ont répondu à l’appel et nous avons ensemble contribué à la réflexion de Lambert et son équipe.

À travers cette activité nous avons constaté que le terme Fab Lab représente parfois des soucis pour ceux qui veulent en partir un. D’un côté, le terme peut faire peur aux « communs des mortels » qui pourraient le considérer comme quelque chose de trop sérieux (notamment à cause du mot « lab »). Aussi, adhérer à l’appellation Fab Lab représente un engagement qui est parfois mal compris. En effet, un Fab Lab doit être ouvert à la communauté au moins une journée par semaine et pendant ces heures d’ouverture tout ce qui est fabriqué par les usagers est libre de droits (open source) et partagé avec le reste de la communauté. Certains pensent donc que tout ce qui est fabriqué dans le Fab Lab doit être partagé de façon ouverte. En réalité, ce n’est pas le cas. En dehors des heures d’ouverture à la communauté, l’espace peut servir à toute sorte de fins, incluante le prototypage industriel et commercial, qui bien entendu, n’est pas tenu d’être partagé (le Fab Lab de Manchester en est un excellent exemple).

La force des Fab Labs: un réseau mondial

Devenir un Fab Lab, c’est aussi appartenir à un réseau international qui permet d’avoir un soutien et une collaboration au-delà des frontières. L’appellation Fab Lab symbolise en soi un gage de réciprocité et d’entraide. « Quand nous avons annoncé que nous avions acheté deux imprimantes 3D, nous avons reçu une offre d’un Fab Lab en Californie qui nous proposait de venir nous montrer comment les utiliser. » Une entraide à 4000 km de distance !

Merci à tous ceux et celles qui nous ont visités pendant cette journée !

Rosemont

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Compte-rendu des événements

Vidéo : Vox pop interrégional sur la fabrication et la créativité

Lors de la semaine de résidence 2, nous avons réalisé un vox populaire participatif. Trois questions étaient posées à un-e participant-e qui, par la suite, était invité-e à les poser à une personne de son choix.

1 – Que veut dire FABRIQUER pour vous?
2 – Que signifie le « Do it yourself » ou le « fait-le toi-même » pour vous?
3 – Qu’est-ce que la créativité pour vous?

Le matériel récolté vous est présenté intégralement, selon les trois villes des récoltes (Montréal, Longueuil, Laval). Vous êtes invités à nous faire parvenir vos réponses et même vos remixs qui utiliseront ces réponses. Bonne écoute!

Montréal

Longueuil

Laval

Publié dans Vox-populi vidéo

Ouvrir un espace de création

espace de création

espace de création

Jour 1 – Cultiver nos Fab Labs

Après avoir parcouru les rues de Laval, Longueuil et de Montréal pendant les deux premières semaines, l’équipe des résidents investissait un nouveau lieu pour une semaine chargée d’activités. Un local vacant, ayant pignon sur rue au 5842 St-Hubert s’est transformé pour quelques jours en un centre fablabesque avec un menu d’évènements reflétant les demandes des citoyens que nous avons rencontrés au cours des dernières semaines. La journée commença donc avec la préparation des espaces et la rencontre de l’équipe avec le Dr Peter Troxler, un membre influent de la communauté mondiale des Fab Labs. C’est avec plaisir que nous avons constaté à quel point le contact humain est essentiel malgré l’aspect souvent numérisé de nos relations contemporaines. Souvent, lorsque nous discutons avec des ressortissants européens, nous réalisons qu’il y a un décalage entre l’évolution exponentielle des Fab Labs sur le vieux continent et la réalité Canadienne. Nous nous sommes donc brièvement questionnés sur les raisons qui poussent l’Europe à se doter d’infrastructures numériques et citoyennes afin peut-être de pallier aux difficultés socio-économiques de la crise et sur la pertinence de le faire ici, de façon préventive.

idées

Cultiver nos Fab Labs dans les musées

Avoir la chance de discuter avec Peter nous à donc permis de démarrer la journée du bon pied et de lancer la semaine avec une conversation publique ayant pour thème «Les Fab Labs et les Musées». Puisque les Fab Labs sont connectés en réseaux, il était important pour nous d’inviter à cette conversation, par le biais de la téléprésence, Arthur Schmitt de Paris, France, qui est un enthousiaste avoué pour la cocréation et les Fab Labs. Arthur contribue énormément par l’initiative Muséomix et son implication dans de nombreux projets connexes aux Fab Labs. Autour de la table, plusieurs personnes stimuler par les connexions entre l’univers muséal et les Fab Labs.

De nos conversations se sont rapidement dégagées certaines idées phares. Dans un premier temps, les musées sont des institutions qui vivent de nombreux changements fondamentaux et qui ont, par leur mission, une ouverture à la communauté et à l’innovation. Comme nous l’avions souligné dans un article précédent, ces caractéristiques en font un terreau fertile pour l’implantation d’un Fab Lab. Ce qui est stimulant des initiatives comme Muséomix, c’est qu’elles permettent aux musées d’expérimenter temporairement avec la cocréation et les méthodes utilisées en Fab Lab. Per exemple, la Cité des Sciences et de l’industrie à Paris, avait tenue, le temps d’une semaine l’évènement FabLabSquared. Cet évènement permettait de faire émerger la thématique des Fab labs et d’en expérimenter, avec la communauté, les concepts et la pratique.

ddurable

Fab Labs et intelligence collective au service du développement durable

La conversation a été suivie d’une activité intitulée «Les Fab Labs et l’intelligence collective au service du développement durable» animé par Caroline Durand et Jonathan Jubinville de l’Institut pour les Organisations Vivantes. Nous y avons codéfini le développement durable de façon holistique, en partant de nos besoins humains fondamentaux. Les participants ont eu l’occasion de sortir des sentiers battus et de faire l’expérience de la culture ouverte en travaillant sur une oeuvre collective ou se mêlaient matière et symbolique.

atelier Rasberry pi

Ateliers de fabrication

Vers la fin de la journée, Charles est venu profiter du transfert temporaire de l’échoFab au sein de la résidence pour travailler sur sont projet de création d’une Onde Marteneau moderne. Marie-Hélène est venue donner un atelier ad hoc sur la fermentation du thé Kombucha, distribuant des SCOBI et de judicieux conseils à une foule fascinée. Parallèlement, Nicolas, Raphaël et quelques passants commençaient à travailler sur un mur vidéo piloté par quatre petits ordinateurs Raspberry-Pi dont nous devrions voir l’aboutissement à la fin de la semaine. À tous ceux qui sont venus nous aider, que ce soit pour l’accès à internet (que l’on tient parfois pour acquis) ou pour ces ateliers, nous disons à l’unisson: merci!

2013-07-15 17.48.41

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans Compte-rendu des événements

Invitation à Cultiver nos Fab Labs

FabLab-Semaine3

FabLab-Semaine3La 3e (et dernière) semaine de résidence débute ce lundi 15 juillet 2013!

Venez expérimenter un espace de création ouvert à tous!

Du 15 au 19 juillet 2013, la semaine Cultiver nos Fab Labs vous offre une occasion unique de fabriquer, de partager et de cocréer!

Pendant cinq jours, un espace propice à la créativité et à la collaboration vous est offert pour accueillir vos idées et activités. Profitez des machines-outils mises à votre disposition (Raspberry Pi, imprimante 3D, perceuse, poste de soudure, etc.) et des rencontres improbables qui seront au rendez-vous.

Où : 5842 rue St-Hubert, Montréal (métro Rosemont)
Quand : Du lundi 15 juillet au vendredi 19 juillet 2013
Heure : 12h00 à 19h00

C’est gratuit et ouvert à tous!

Consultez l’ horaire pour plus de détails sur nos activités.

Fabriquer

Venez fabriquer ou offrir votre propre atelier de fabrication! Du design 3D au tricot, en passant par l’électronique et la germination maison, tout est sujet à exploration!

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici les ateliers déjà confirmés :

  • Atelier sur le thé kombucha
  • Atelier de réseautique MESH
  • Atelier sur la torréfaction de café DIY
  • Atelier sur la coupe et le perçage du verre
  • Initiation à l’utilisation du microcontrôleur Arduino
  • Fabrication d’oreilles de lapin pour télévision numérique

Consultez l’horaire des activités pour plus de détails sur les ateliers au programme.

Découvrir

Des Fab Labs d’ici et d’ailleurs seront en ligne avec nous au sujet des Fab Labs dans des milieux spécialisés : bibliothèques, éducation, santé, musée, culture. Venez leur poser des questions et soyez inspirés par leurs histoires.

Cocréer

Donnez un coup de main aux nombreux projets de Fab Labs qui émergent au Québec, comme celui du DèmosLab au Saguenay, ouvert tout récemment. Porteurs de projet, saisissez cette opportunité en nous contactant!

Outiller

Participez aux ateliers suivants pour vous outiller dans la mise en oeuvre d’un Fab Lab :

Travailler

Venez travailler dans l’ambiance Fab Lab (apportez vos propre outils, ordinateur ou autres). Nous sommes un espace de coworking aussi!

Il est encore possible d’ajouter de nouveaux ateliers!

Proposez nous vos idées en nous contactant au : info@imaginonsnosfablabs.org

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans Événements, Programmation

Vidéo : Synthèse de la 2e semaine

Snapshot vidéo

À lire aussi nos articles suite à chacune des journées à Laval, Longueuil et Montréal du 25 au 28 juin 2013 :

Visionnez les photos des événements!

Vox pop vidéo: exprimez-vous!

Soyez des notres lors de la 3e (et dernière) semaine du 15 au 19 juillet 2013!

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Compte-rendu des événements
Vidéos
#NosFabLabs
En images…